Jean-Michel Kennel : “Les maires doivent être consultés mais aussi l’ensemble de la population”

Date de publication : 15 octobre 2012

 

Vous faites partie du collectif national des Maires pour l’enfance. De quoi s’agit-il ?
« C’est un collectif créé à l’initiative de Franck Meyer, maire de Sotteville-sous-le-Val en Seine-Maritime. Après la célébration d’un mariage homosexuel par Noël Mammère, il avait voulu réagir en 2007 et avait contacté différents maires. Je fais partie de ceux qui ont répondu présent. Nous avons mis en place une pétition contre cette pratique, que nous avons envoyée dans toutes les communes de France. Et nous avons reçu plus de 12 000 signatures, soit un tiers de maires du pays, de tous bords politiques. »

 

Vous refaites parler de vous cette semaine avec un communiqué contreles propos de Christiane Taubira, ministre de la Justice, sur le mariage homosexuel…
« Nous avons été fâchés de sa déclaration dans le journal La Croix du 11 septembre dernier. Dans un dossier consacré au projet de loi sur « le mariage pour tous », la ministre laisse entendre qu’elle a entamé un travail de consultation des maires de France. Nous n’avons pas du tout été contactés à ce sujet et les échos que j’ai vont également dans ce sens. »

 

Vous demandez des états généraux de la famille et de la filiation. Quelles sont vos attentes concrètes ?
« Je suis même favorable à un referendum sur la question. Les maires doivent être consultés mais aussi l’ensemble de la population. C’est un sujet sérieux, qui mérite concertation et débats. Avec l’autorisation du mariage et de l’adoption pour des personnes de même sexe, on remettrait en cause une partie importante de l’organisation dans notre société : celle de la famille et de la parentalité. Ça s’étudie sérieusement. »

 

Interview publiée dans L’Est Eclair, le 15 septembre 2012