Arcangues, le maire convoqué par le préfet

Date de publication : 24 juin 2013

Après avoir confirmé jeudi au préfet son refus de célébrer un mariage entre deux personnes de même sexe, Jean-Michel Colo, le maire d’Arcangues, est convoqué ce jour à 15h30 en sous-préfecture de Bayonne pour se voir rappelés les risques qu’il encourt : suspension d’un mois, révocation assortie de la suppression des droits civiques, inéligibilité pendant 5 ans, jusqu’à 75 000 euros d’amende et 5 ans de prison !

Le collectif des maires pour l’enfance respecte bien évidemment tous les officiers d’état civil qui font le choix, parfois contraint, de marier deux personnes de même sexe. Pour autant, nous soutenons les maires et adjoints qui invoquent leur liberté de conscience. Depuis le début, le collectif des maires pour l’enfance est donc aux côtés de Jean-Michel Colo, notamment par un soutien « moral » et soutien juridique (mise à disposition d’un avocat)

Mais Jean-Michel Colo a besoin du soutien de tous. Continuez de le soutenir en lui écrivant : arrangoitze@wanadoo.fr

et en participant, si vous le pouvez, au rassemblement organisé aujourd’hui par la Manif pour tous, à 15h30 devant la sous-préfecture de Bayonne